Un peu d’histoire

Qui était Saint Julien ?

Une tradition tardive assimile Julien à Simon le Lépreux que le Seigneur aurait guéri et aurait invité à dîner dans la maison de Béthanie. Après l’Ascension du Christ, les Apôtres l’ordonne évêque du Mans sous le nom de Julien et l’envoie chez les Manceaux.

Saint Julien est donc envoyé, par le pape Clément, en mission dans le Maine pour prêcher la foi aux païens.

Il accomplit plusieurs miracles : Après avoir fiché en terre son bâton pastoral, il fait jaillir une fontaine miraculeuse. Le gouverneur du Mans (defensor civitatis) le fait aussitôt chercher, et, à la porte du palais, Saint Julien guérit un aveugle. Emerveillé, le gouverneur se convertit et se fait baptiser avec toute sa famille. Saint Julien fait disparaître le druidisme de la région du Maine, délivre un enfant enlacé par un serpent, et rend la vue à un aveugle.

Lorsque Saint Julien, meurt après avoir administré l’église du Mans pendant 47 ans, le defensor, averti de l’événement par une vision, fait déposer son corps sur un char tiré par des chevaux. Le char traversa la Sarthe dont l’eau s’était solidifiée. Ses reliques furent transférées en 1254 dans le nouveau choeur gothique de la cathédrale du Mans. Saint Julien est le patron des jongleurs et ménéstrels.

 

Historique de l’établissement

L’Ensemble Scolaire Saint-Julien serait l’héritier d’une « école » présente dès le XVIIème siècle à Montoire. Au côté de l’abbé Moreau, fondateur de l’hôpital et d’un ordre religieux féminin « les sœurs de la Charité », les religieuses accueillaient les enfants « illégitimes » des femmes célibataires.

Avant 1946, l’école libre de Montoire accueillait des enfants, garçons et filles en maternelle et au primaire. En 1946, les premiers statuts de l’association d’éducation populaire de l’école libre de Montoire, association loi 1901, sont déposés à la sous-préfecture de Vendôme. Saint-Julien n’accueille alors que des filles.

1971, le collège ouvre ses portes aux garçons. En 2000 l’internat garçon ferme ses portes et le cycle probatoire (6ème-5ème en 3 ans) est fermé par le rectorat. La 5ème « intermédiaire » se transforme pour donner naissance à une nouvelle classe de 6ème afin d’accueillir les nouveaux élèves.