Repas Allemand

02

Repas Allemand au Collège Saint-Julien

Le 22 janvier, la France et l’Allemagne célèbrent la signature du Traité de l’Élysée ou Traité d’amitié franco-allemand !

Pour commémorer le traité d’amitié franco-allemande signé entre le président Charles de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer le 22 janvier 1963, les élèves du collège Saint-Julien de Montoire ont pu apprécier un savoureux repas allemand confectionné par l’équipe des cuisiniers et servi au self de l’établissement.

Le menu proposé: Gemüsesuppe (soupe de légumes), Frankfurter Wurst mit Sauerkraut (saucisse de Francfort et choucroute), Quark nach Schwarzwälder Art (fromage blanc avec griottes au sirop et copeaux de chocolat).

Les élèves ont décoré la cantine avec les affiches sur l’amitié franco-allemande et les tables avec les menus allemands qu’ils ont composés et dessinés. Ce moment de convivialité, préparé particulièrement par les élèves des classes de 5ème,4èmeet 3ème fut fort apprécié des élèves ainsi que de leurs professeurs.

Cette journée s’est clôturée en regardant KARAMBOLAGE (arte) pour découvrir et explorer l’histoire, la langue et la culture allemande tout en dégustant des HARIBO:) (création allemande!!!).

01

Découverte d’un artisan-relieur: Mme Salières-Gangloff à Trôo.

PENTAX DIGITAL CAMERA

 

Le 11 décembre 2015, les élèves de 6ème sont venus découvrir un métier passionnant.

Après avoir visionné un documentaire sur le livre, les groupes se sont succédés pour écouter les explications de l’artisan : plus de cent opérations sont nécessaires pour sauver un livre, différents matériaux sont utilisés comme le cuir (paré) pour le dos ou des empiècements, du papier fait main pour les gardes, de la toile aussi. Les élèves ont pu sentir des odeurs fortes, toucher du parchemin (ici une peau de veau), s’émerveiller devant les couleurs dont l’or utilisé pour les dorures. Les machines utilisées (cousoir, presse, différentes lames) datent du XIXe siècle. Ils ont compris que rien de beau ne se faisait dans la hâte- le temps passé à relier ces ouvrages pour certains du XVIè siècle ne pouvait entrer dans un calcul comptable.

Ils se sont ainsi rendu compte que le livre pouvait être un objet de passion : le soin mis à choisir les matériaux, les couleurs pour faire durer dans le temps un objet qui a apporté quelque chose à son propriétaire. Un quelque chose entre le réel et le rêve, qui apprivoise l’un pour expliquer l’autre. Un texte a quelque chose à dire, il apporte du sens à la vie !

PENTAX DIGITAL CAMERA

 

PENTAX DIGITAL CAMERA

PENTAX DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

Les contes de Grimm

Les contes de Grimm en classe d’allemand

Hansel et Gretel, le Petit Chaperon Rouge, la Belle au Bois Dormant… de nombreux contes des frères Grimm sont profondément ancrés dans la culture allemande. Le recueil Contes de l’enfance et du foyer figure parmi les livres les plus célèbres et répandus de la littérature allemande. Publiés pour la première fois en 1812, ils sont aujourd’hui classés au Patrimoine documentaire de l’UNESCO. Depuis plus de 200 ans donc, ces contes et leurs héros marquent des générations d’enfants, non seulement en Allemagne, mais également en France où ils trouvent de nombreux échos familiers dans les contes de Charles Perrault. L’exposition « Les contes de Grimm » a été éditée et prêtée gracieusement par le CIDAL (Centre d’Information sur l’Allemagne) à l’occasion du bicentenaire de la première parution des contes de Grimm. L’exposition de 25 panneaux, réalisée en 2012 invite à découvrir et redécouvrir les plus connus de ces récits, fondateurs de l’enfance…

Au mois de décembre 2015, cette exposition a été visible au CDI de l’école Saint Julien. Les élèves germanistes se sont plongés dans l’univers magique des deux frères. Élèves et professeurs ont pu s’amuser et en pratiquer l’allemand à l’écrit (création du conte, …), mais aussi à l’oral, dans le cadre d’une petite présentation théâtrale « Hansel et Gretel ».

Professeur d’allemand

Malgorzata Kowalska

contes grimm